Flash infos
L'opération "Alger ville intelligente" sera généralisée à d'autres wilayas (Ouyahia)
Les étrangers qui voudraient investir dans les TIC auront de meilleures conditions (Ouyahia)
Ahmed Ouyahia appelle les Algériens établis à l'étranger d'investir dans les TIC
Mustapha Lahbiri, directeur général de la protection civile, remplace Abdelghani Hamel à la tête de la police
Le directeur général de la Sûreté nationale, général major Abdelghani Hamel limogé
Le P/APC de Ras El Ma, à Sidi Bel Abbès, démissionne, suite au scandale sexuel l'éclaboussant
Tayeb Louh: "il n'y aura pas de traitement de faveur dans l'affaire de la cocaïne"
Louh: "L'enquête sur l'affaire de la cocaïne ira très loin"

La toile s'enflamme à l'annonce du limogeage du directeur général de la Sûreté nationale, le général-major Abdelghani Hamel. Dès la diffusion du communiqué officiel de la présidence de la République, mettant fin à ses fonctions, les internautes tentent de trouver des raisons à une telle décision, pour le moins inattendue. Chacun va de sa lecture.

Mais beaucoup d'observateurs avertis lient directement cette décision à l'affaire des 701 Kg de cocaïne qui n'a pas livré tous ses secrets. Mais pourquoi serait-il limogé pour une affaire dont il n'a pas été directement cité. La raison, pour ces mêmes internautes, est qu'il a parlé de "dépassements dans l'enquête préliminaire" et "de tentatives d'orienter le sens de l'enquête". Des déclarations que le désormais ex-patron de la police a faites dans la matinée de ce mardi 26 juin. De tels propos venus du chef de la police ont provoqué un véritable séisme au sommet de l'Etat. Bien que Hamel a pris le soin d'encenser le sérieux et la rigueur de la Justice qui aurait selon lui vite corrigé les "errements" des auteurs de l'enquête préliminaire. Quand on sait que l'enquête préliminaire a été menée par la direction générale de la sécurité de l'Armée et la gendarmerie nationale qui dépendent de l'état-major de l'ANP et donc de Gaid Salah, on comprendra cette rapide réaction de la présidence de la République en mettant fin aux fonctions au DGSN. En effet, les déclarations de Hamel ne pouvaient être comprises que comme une attaque directe au chef de l'Etat-major de l'ANP avec lequel Hamel ne s'entendait pas depuis belle lurette. Si l'on suit ce raisonnement, largement développé par des internautes qui semblent très au fait des luttes au sein du sérail, Abdelghani Hamel a donc perdu son poste pour avoir osé critiqué Gaïd Sahah. Et la déclaration par laquelle il semblerait avoir fait très mal au chef de l'état-major, c'est celle relative à la lutte contre la corruption. "Quand on veut lutte contre la corruption, il faudra d'abord être propre", a-t-il déclaré dans la matinée de ce mardi 26 juin. Une phrase qui est lourde de sens, surtout lorsqu'elle vient du chef de la police. Le désormais ex-DGSN laissait entendre que ceux qui mènent la lutte contre la corruption ne sont pas forcément propres. Pourquoi Abdelghani Hamel a-t-il tenu de tels propos? Selon certains, Il semble avoir réagi de cette manière, parce qu'il a senti avoir été attaqué. Il ne faut pas oublier que les premières fuites sur les personnes impliquées dans l'affaire des 701 Kg de cocaïne, la presse a cité son chauffeur personnel, qui a été d'ailleurs interpellé les chargés de l'enquête préliminaire. Abdelghani Hamel a démenti l'information via un communiqué de la DGSN en prenant le soin de préciser qu'il ne s'agissait pas de son chauffeur personnel, mais plutôt d'un chauffeur du parc automobile de ce corps de sécurité. Si Hamel a fait de telles déclarations, ce n'est pas inadvertance ou maladresse. L'homme est connu pour ses compétences, sa rigueur et son sens de la retenue. En faisant de telles déclarations, Hamel ne pensait assurément pas qu'il allait être "sanctionné" par la présidence de la République, à laquelle il a toujours été totalement dévoué et fidèle. Si la Présidence l'a sacrifié, c'est parce qu'il s'est attiré les foudres de tout l'état-major de l'ANP, de la gendarmerie et des services de renseignements, dirigés par un Bachir Tartag, un fidèle à Gaïd Salah, lequel l'a repêché après avoir été mis à la retraite en 2013 par le général Toufik, alors chef de l'ex DRS. Face à une telle adversité, Hamel ne pouvait espérer le maintien à son poste. Il a été donc démis de ses fonctions, au pied levé! Reste de savoir à qui il faisait allusion en évoquant la "lutte contre la corruption".  

Hicham Amraoui

0
0
0
s2sdefault

Méteo

Partly cloudy

6°C

Alger

Mardi 6°C / 18°C Partly cloudy
Mercredi 5°C / 18°C Partly cloudy
Jeudi 10°C / 18°C Scattered showers
Mostly clear

7°C

Oran

Mardi 7°C / 18°C Partly cloudy
Mercredi 11°C / 20°C Partly cloudy
Jeudi 11°C / 18°C Scattered showers
Mostly cloudy

10°C

Constantine

Mardi 2°C / 14°C Partly cloudy
Mercredi 1°C / 15°C Mostly sunny
Jeudi 3°C / 16°C Partly cloudy
Clear

6°C

Ouargla

Mardi 5°C / 17°C Sunny
Mercredi 4°C / 18°C Sunny
Jeudi 4°C / 18°C Sunny
Clear

11°C

Adrar

Mardi 8°C / 21°C Sunny
Mercredi 7°C / 19°C Sunny
Jeudi 6°C / 19°C Sunny
  1. Alger
  2. Oran
  3. Constantine
  4. Ouargla
  5. Adrar