Une nouvelle pétition pour exiger la libération de Salim Yezza
Flash infos
L'opération "Alger ville intelligente" sera généralisée à d'autres wilayas (Ouyahia)
Les étrangers qui voudraient investir dans les TIC auront de meilleures conditions (Ouyahia)
Ahmed Ouyahia appelle les Algériens établis à l'étranger d'investir dans les TIC
Mustapha Lahbiri, directeur général de la protection civile, remplace Abdelghani Hamel à la tête de la police
Le directeur général de la Sûreté nationale, général major Abdelghani Hamel limogé
Le P/APC de Ras El Ma, à Sidi Bel Abbès, démissionne, suite au scandale sexuel l'éclaboussant
Tayeb Louh: "il n'y aura pas de traitement de faveur dans l'affaire de la cocaïne"
Louh: "L'enquête sur l'affaire de la cocaïne ira très loin"

Des militants des droits de l'homme et des animateurs de la société civile ont lancé une nouvelle pétition pour exiger la libération de Salim Yezza, militant pour la cause berbère des Aurès, poursuivi pour "incitation à la haine" et "attroupement illicite". Les initiateurs de cette pétition estiment que Salim Yezza est "victime d'une cabale judiciaire". Arrêté samedi 14 juillet à l’aéroport de Biskra au moment de son embarquement pour retourner à son lieu de résidence en France, Salim Yezza a été jugé le 24 juillet par le tribunal de Ghardaïa. Le verdict qui devait être prononcé ce mardi 31 juillet a été renvoyé au 7 août. Le parquet a requis deux années de prison ferme et 100 000 DA d'amende. Son avocat, Kouceila Zerguine, a estimé qu'il doit être acquitté en raison notamment d'un vice de forme. Les faits reprochés à Salim Yezza datent d'avril 2014, or que la plainte le visant à été déposé en avril 2018. Le délai de prescription qui est de 3 ans a été dépassé. Salim Yezza est venu en Algérie pour l’enterrement de son père.  Les initiateurs de la pétition exigent sa libération. « Résidant en France, il s’est rendu en Algérie pour assister aux obsèques de son paternel. A son arrivée, il avait été accueilli par une délégation de militants. A son entrée sur le territoire national, il ne lui a été signifié aucune poursuite à son encontre. C’est au moment d’effectuer la procédure inverse, celle de quitter le territoire pour retourner dans son pays de résidence, qu’un mandat d’arrêt lui a été opposé », souligne-t-on. Les initiateurs de cette pétition dénoncent son arrestation sur la base d’u mandat d’arrêt, daté du 10 juillet 2018, qui émane du parquet d’une ville où il n’a pas mis les pieds. « C’est le procureur de Ghardaïa qui demande son arrestation pour «incitation à la violence », poursuit-on. « Salim a participé, comme de nombreux autres militantes et militants à Paris, à la campagne de solidarité avec le Dr Kamel Eddine Fekhar et ses camarades. Il a, comme nous tous, dénoncé la violence qui ciblait les algériens de rite ibadite. Il a diffusé des informations qui mettaient à nu l’entreprise raciste et génocidaire qui espère l’éradication des héritiers de Tahert et de son Imamat », souligne-t-on dans cette pétition.

Sofiane Khouidmi

0
0
0
s2sdefault

Méteo

Partly cloudy

25°C

Alger

Mardi 18°C / 29°C Mostly sunny
Mercredi 20°C / 30°C Sunny
Jeudi 20°C / 30°C Mostly sunny
Clear

25°C

Oran

Mardi 22°C / 27°C Sunny
Mercredi 22°C / 30°C Sunny
Jeudi 21°C / 31°C Mostly sunny
Partly cloudy

22°C

Constantine

Mardi 15°C / 28°C Scattered showers
Mercredi 15°C / 29°C Partly cloudy
Jeudi 16°C / 29°C Mostly sunny
Partly cloudy

35°C

Ouargla

Mardi 27°C / 37°C Partly cloudy
Mercredi 27°C / 36°C Mostly sunny
Jeudi 26°C / 37°C Partly cloudy
Mostly clear

42°C

Adrar

Mardi 32°C / 42°C Partly cloudy
Mercredi 31°C / 42°C Sunny
Jeudi 32°C / 43°C Sunny
  1. Alger
  2. Oran
  3. Constantine
  4. Ouargla
  5. Adrar