Flash infos
L'opération "Alger ville intelligente" sera généralisée à d'autres wilayas (Ouyahia)
Les étrangers qui voudraient investir dans les TIC auront de meilleures conditions (Ouyahia)
Ahmed Ouyahia appelle les Algériens établis à l'étranger d'investir dans les TIC
Mustapha Lahbiri, directeur général de la protection civile, remplace Abdelghani Hamel à la tête de la police
Le directeur général de la Sûreté nationale, général major Abdelghani Hamel limogé
Le P/APC de Ras El Ma, à Sidi Bel Abbès, démissionne, suite au scandale sexuel l'éclaboussant
Tayeb Louh: "il n'y aura pas de traitement de faveur dans l'affaire de la cocaïne"
Louh: "L'enquête sur l'affaire de la cocaïne ira très loin"

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, ne parle presque plus que du montage automobile en Algérie. Aujourd'hui encore en déplacement à Constantine, le ministre de l'Industrie revient une nouvelle fois sur le montage automobile, non pas en traitant de la question de l'intégration ou de la sous-traitance mais plutôt des prix.

Une question qui relève normalement des prérogatives et du champ d'actions du ministère du Commerce. "L'un des aspects contenus dans le cahier des charges, relatif à cette industrie, stipule que le prix des véhicules à leur sortie des usines de montage ne doit pas être plus cher que le prix des véhicules importés. Une clause à laquelle le ministère de l’Industrie veille rigoureusement", affirme le ministre de l'Industrie qui ne parle que du coût de revient du montage automobile, omettant l'absence d'intégration dans la majorité des autres segments de l'industrie nationale, allant de l'agroalimentaire jusqu'à l'électronique en passant par l'informatique et la téléphonie mobile. Combien coûte aujourd'hui à la sortie d'usine le smartphone monté en Algérie? Est-il moins cher que celui importé? Difficile de répondre à cette question.

Mais le ministre de l'Industrie ne la pose même pas. M. Yousfi dit encourager la transparence des prix chez les constructeurs installés en Algérie mais il ne parle pas de la transparence ailleurs, dans les autres activités industrielles.  L'industrie automobile est à son état embryonnaire. Si des constructeurs européens et sud-coréens ont accepté de s'installer en Algérie, ce n'est pas pour être bridés. L'une des règles de l'économie de marché, c'est la liberté des prix et la concurrence loyale. C'est sur les conditions de transparence et de concurrence que doit veiller le ministre de l'Industrie, appelé aussi à améliorer le climat des affaires en facilitant davantage l'acte d'investir. Si le développement de l'industrie automobile ne peut qu'être bénéfique pour le pays, les autres segments de l'industrie nationale méritent également l'attention du premier responsable du secteur.

 

Meriem. Hamadène

 

0
0
0
s2sdefault

Méteo

Partly cloudy

20°C

Alger

Samedi 15°C / 26°C Sunny
dimanche 15°C / 26°C Sunny
Lundi 15°C / 24°C Partly cloudy
Mostly cloudy

18°C

Oran

Samedi 17°C / 27°C Partly cloudy
dimanche 17°C / 27°C Sunny
Lundi 16°C / 25°C Partly cloudy
Partly cloudy

15°C

Constantine

Samedi 11°C / 22°C Mostly cloudy
dimanche 11°C / 23°C Mostly sunny
Lundi 12°C / 20°C Scattered showers
Mostly cloudy

23°C

Ouargla

Samedi 15°C / 28°C Partly cloudy
dimanche 18°C / 28°C Mostly cloudy
Lundi 15°C / 28°C Mostly cloudy
Partly cloudy

28°C

Adrar

Samedi 18°C / 28°C Mostly cloudy
dimanche 18°C / 27°C Mostly cloudy
Lundi 16°C / 31°C Partly cloudy
  1. Alger
  2. Oran
  3. Constantine
  4. Ouargla
  5. Adrar